Créer sa connexion d’âme. Vous demandez pourquoi ?

Venons-en au fait. Toute notre vie, nous travaillons à nous rendre soit utile, prospère ou encore aimé des autres.  À travers cela, nous développons certaines habiletés physiques, nous découvrons nos gammes émotionnelles et parfois nous développons aussi notre corps mental par l’étude. Nous avons 4 corps : physique, émotionnel, mental, et spirituel.  Les trois premiers corps se développent à travers les circonstances de la vie. Nos relations tissent notre corps émotionnel.

Par ailleurs, trop souvent, le corps émotionnel est « endommagé » par les traumas et blessures.  Le corps mental se développe par l’étude, la réflexion et encore plus par l’auto-observation de soi et cette dernière est peu pratiquée et apprise, donc nous devenons soumis aux exigences de notre moi émotionnel souffrant ou de notre mental agité.  L’esprit n’a alors aucun repos et les vibrations supérieures ne peuvent pénétrer la cuirasse des peurs et insécurités dues aux blessures émotionnelles…

Pendant ce temps, le corps spirituel n’a pas la chance de se développer… Le corps spirituel correspond à l’essence de notre être, c’est notre âme, notre source première de vie. L’âme est en réalité la source de toutes nos solutions, de toute harmonisation, de toute possibilité nouvelle en soi et de libération des entraves que nous causent nos traumas.

C’est l’âme qui peut nous assister dans la guérison de notre cœur et qui nous assiste dans le développement de notre corps mental, calmant ainsi l’agitation du mental pour laisser le cœur réfléchir et s’émouvoir. Ne pas créer notre connexion d’âme équivaut à laisser nos corps physique, émotionnel et mental sous la gouvernance d’un intrus, ce petit moi que nous avons fabriqué à partir de l’enfance et qui a surtout fonctionné par réaction au monde extérieur (être accepté, être efficace, être utile, etc.)  Tout cela pour survivre et s’adapter autant que possible afin d’avoir le sentiment que nous avons légitimement le droit d’être… Ouf! Quelle perte d’énergie, alors que notre droit inné de naissance est d’abord et avant tout de nous réaliser en tant qu’âme.

Tout le temps que nous passons à vouloir gagner l’approbation ou l’acceptation, nous nous éloignons de l’essentiel de ce qu’il y a à faire : conquérir son âme, construire son corps spirituel, car c’est le seul aspect de nous qui se poursuit au-delà du corps physique, émotionnel et mental.  Donc lorsque nous voulons évoluer, nous devons prendre tout le processus dans l’autre sens c’est-à-dire d’abord vivre sa connexion d’âme et faire un travail énergétique car nous avons pu perdre des parcelles énergétiques d’âme à travers les traumas émotionnels ou psychiques ou encore à cause de l’égarement ou de l’oubli de qui nous sommes vraiment.

Le grand sage Patanjali a écrit que la plus grande souffrance humaine est l’ignorance, c’est-à-dire l’ignorance de l’âme et de sa valeur. La souffrance profonde qu’aucune satisfaction matérielle ne peut combler vient de ce non contact avec la source première de vie en soi et de la perte de parcelle d’énergie de l’âme dans les distractions ou toute autre forme d’égarement de soi et de son essence.

Plus il y a perte d’énergie d’âme, moins les autres corps seront fonctionnels, utiles, d’où les mal-être physiques, psychiques et émotionnels. Vous comprenez maintenant que le chemin de la vraie guérison passe par la prise en compte de l’âme, par la connexion d’’âme et le travail sur soi, c’est-à-dire sur l’égo qui nous en éloigne !Qu’il est triste de voir combien la plupart du temps nous manquons à notre devoir de prendre soin de notre âme, de récupérer cette énergie perdue…

Plus nous nous rechargeons au niveau de l’âme, plus nous ouvrons la possibilité de vivre une béatitude intérieure… C’est cela le grand secret des mystiques de tous les temps : ils ont vécu intensément leur connexion d’âme et par cette connexion ont d’autant plus pu recevoir l’assistance divine et s’élever en conscience.  Celle-ci se manifeste lorsque nous prenons d’abord le temps de vivre notre connexion d’âme… Ce n’est pas l’égo qui prie, c’est l’âme, donc le seul travail que nous avons à faire est de nous enlever du chemin et de laisser le besoin de l’âme s’exprimer.  C’est tellement différent des désirs éphémères de l’égo !

Lorsque nous mettons humblement notre personnalité, notre petit « je » au service de notre âme, elle peut enfin se mettre au travail pour nous assister et nous propulser dans l’expérience de la joie de manifester sa lumière et de vivre ainsi la raison profonde de son incarnation dans ce corps physique.  Valorisons donc le trésor que nous avons en nous. Soyons vigilants, à l’écoute, car nous avons en nous le plus précieux cadeau : une part du divin créateur.

​​​​​​​

À votre lumière infinie, 

Om Shanti

Christina ​​​​​​​

Inscrivez-vous maintenant à la formation alignement d’âme – en ligne – débutant le lundi 22 octobre. 
​​​​​​​450-471-0792
Nouveau :  coaching connexion d’âme sur skype ou en personne. 450-471-0792