L’Éveil de l’Ange

Ou la nuit où j’ai écouté mon cœur

Par Christina Sergi, Ph.D. Maître en yoga

Swami  Christinanada

eveil de l'ange page titre v.f.

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant-propos
Écouter ses aspirations profondes, les élans de son cœur, aussi irrationnel qu’ils soient est une opportunité de reconnexion avec notre source intérieure de Vie. La résistance à cela nous aliène et nous éloigne de notre vérité intérieure.

Dans le récit d’âme qui va suivre, je vous partage une expérience d’éveil intérieur vécu il y a plusieurs années tandis que je marchais un soir d’hiver dans la blanche neige où je vécue une connexion intime à la dimension spirituelle de mon être.  

Aujourd’hui je saisis davantage combien ce récit exprime l’élan et l’aspiration vers l’unité au Soi profond. Le soi profond transcende toute forme d’identification habituelle à qui nous sommes, à notre personnalité, il est notre identité profonde, au-delà du temps et de l’espace. Il nous permet de ressentir que l’essentiel est invisible pour les yeux et que notre essence vient du ciel.

 

Je marchais dans la blanche neige… Tout était froid… Tout était beau…

La tête levée vers la blancheur de la nuit, je regardais la lumière du ciel qui habitait chaque flocon de neige puis chaque flocon qui descendait sur moi. Je songeais à la grandeur de l’infini, parsemée en de si petites choses…

Je me rendis sur une grande étendue de neige où aucune trace de pas n’avait creusé le sol. De cette neige jaillissaient des rayons qui s’étiraient tout au loin, vers l’horizon. J’écoutais résonner l’écho de mes pas et il me semblait qu’à chacun de mes pas, le paysage se faisait plus chaud comme si peu à peu je pénétrais en son centre, en son coeur…

Longtemps encore, j’ai marché, attirée par cette douce chaleur. Mais, peu à peu, la fatigue s’empara de moi et j’eus soudainement des tremblements dans les jambes. Tandis qu’un long frisson parcourait tout mon corps, un éclair jaillit du paysage et à cet instant, je laissai mon corps chuter tout doucement dans la neige.

Je ne sais combien de temps mon corps demeura là, mais à mon réveil, des flocons d’étoiles l’avaient recouvert. Je me suis relevée, me sentant plus légère et remplie d’une force nouvelle. Derrière moi, j’observai le trajet de mes pas qui formaient de minuscules pas dans la neige se faisant de plus en plus grands jusqu’à mes pieds, et à mes pieds, la trace de mon corps dans la neige dessinant la forme d’un ange…Je souris alors en songeant à tous ces hivers où, encore enfant, je faisais l’ange dans la neige.

éveil ange tracé dans la neige

 

 

 

 

 

 

 

Loin dans le silence immobile de la nuit, j’entendis le chant d’un hibou. Je tournai la tête et là, devant moi, il y avait une montagne. Elle était grande, elle était belle. Une puissante force m’attirait vers elle et je partis aussitôt, laissant toutes traces du passé se fondre au paysage. Tout au long de la montée, il me semblait que la terre devenait plus profonde, presque inaccessible. C’était une étrange sensation provenant d’un mélange de fatigue et d’exaltation. Au sommet, je respirais à peine. Je regardai tout autour mais il n’y avait rien. C’était toujours cette même nappe blanche et rayonnante qui s’étirait vers l’infini. Quelle irrésistible force m’avait conduite au sommet de cette montagne ?

eveil ange montagne

 

 

 

 

 

 

Immobile, le coeur rempli d’espoir, j’attendis. Dans mon coeur, je priais pour que la patience demeure et que la fatigue ne m’emporte pas. En ces instants de repos, je perçus le lointain respire de l’aube et le doux battement des ailes du vent… Puis, les yeux fermés, je sentis venir vers moi une grande lumière et la noirceur de ma vision devint toute blanche, immaculée. C’est alors que j’aperçus la silhouette d’un ange s’approcher de moi.

eveil ange Gabriel

 

 

 

 

 

 

 

Inondé de lumière, il ouvrit ses ailes qu’il passa autour de moi À cet instant, l’ardente chaleur d’une flamme m’embrasa toute entière. C’est alors que je le reconnu, l’ange de mon cœur, qui depuis toujours me prodiguait son amour.

A ses côtés, je poursuivis le chemin conduisant vers le rocher du haut de la montagne. Là, reposant ma tête sur son épaule, j’ai contemplé le soleil levant. Malgré moi, j’attendais quelque chose de lui, malgré moi, j’attendais quelque chose d’incommensurable et d’indescriptible. J’étais troublée par ce désir car je voulais simplement être là, en sa présence… Puis une à une disparurent toutes pensées, laissant place en moi, à une vaste étendue tout aussi blanche qu’au dehors. C’est que tout doucement, cet être de lumière s’unissait à mon âme… Une fleur était en train d’éclore sur mon coeur et cette fleur, pareille à la rose, s’emparait de toutes mes pensées, de tous mes sentiments. Cette rose n’attendait rien, elle était là, sereine, immuable. Puis se tournant vers moi, ce grand être de lumière, de son éternelle bonté, me regarda.

Je compris qu’en sa présence le souhait de mon cœur se réaliserait…

ailes de lumiere

 

 

 

 

 

 

 

 

Le voyage débuta lorsque, debout sur le rocher il m’éleva par-delà les sphères visibles.

Là, ni temps ni espace, ni même mon corps… toutes ces choses disparurent, ne laissant qu’une immense flamme m’envelopper. Je voulais qu’il demeure près de moi comme il l’était sur la montagne mais sa présence était maintenant dans mon cœur et dans ce cercle de feu qui, dans les mondes invisibles, me voyageait.

Là-haut, des êtres célestes m’accueillirent et me revêtirent de l’habit de l’ange pour que je puisse, dans les profondeurs de l’au-delà, vivre leur ineffable mystère…

Ils me conduisirent aux portes d’un grand temple fait de gigantesques dalles et de colonnes resplendissantes.

eveil ange temple

 

 

 

 

 

 

 

C’est alors qu’à l’intérieur du temple, défilèrent devant moi toutes les scènes de ma vie : mes comportements, mes regrets, mes désirs… tout cela, je le vis se dérouler devant moi jusqu’au moment même de ma naissance sur terre. Je pris alors conscience de tout le chemin que j’avais parcouru pour venir ici mais je savais que

ma route ne s’arrêterait pas là…

Lorsque je revins sur terre, la neige avait fondu et la montagne était verte. Mais cette fois, j’étais seule, l’être de lumière n’était plus là… Je repris alors le chemin qui m’avait conduit sur la montagne. Au pied de la montagne, il n’y avait plus aucune trace de pas dans la neige ni aucune trace de l’ange… Tout cela avait disparu. Pourtant, il y avait en moi le souvenir de toutes ces choses, terrestres et divines. J’étais de retour.

eveil ange Jesus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En apparence, rien n’avait changé…. J’avais escaladé une montagne, je l’avais redescendue… Mais dans mon cœur plus rien n’était pareil car désormais l’ange y était.

© Christina Sergi, PH. D., 2016

Prochaines activités débutant à la mi avril  :  Atelier reconnexion au Soi profond ; tableaux de l’âme : séjour week-end au coeur de l’être  29-avril -1 er mai avril 2016

coaching mieux-être et reconnexion au Soi profond – sur place ou à via skype : 450-471-0792

 formulaire contact